Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 16:25



protège des influences néfastes


 Origine du nom : pierre de Gagès (ville et rivière Turque)
 Énergie : Réceptive
 Planète : Saturne
 Élément : Terre et Akasha
 Déité : Cybèle
 Plantes Associées : Lavande, Sauge
 Couleur : noire intense
 Composition chimique : Charbon de bois fossile
 Dureté: 2 1/2 à 4
 [b] Système cristallin :
Aucun
 Gisements : Angleterre, Espagne, France, USA .
 [b]Signes astrologiques :
Cancer. Capricorne. Verseau

 Description et Histoire:Le jais est une variété de lignite dure, noire, plane et se prêtant bien au polissage. C'est une pierre ressemblant à du verre. Il provient du bois de conifères qui se sont très progressivement fossilisés en charbon. Les Anciens l'ont appelé lapis Gatates car ils savaient que les premiers morceaux ont été ramassés à l'embouchure de la rivière Gaïas (ou Gagas) en Asie Mineure, provenant de troncs d’arbres apportés avec l’eau. De cette appellation découlent les mots de différentes langues : en anglais jet, en ancien français gaïet ou jayet qui a donné jais, en arabe az abache et en espagnol azabache. On a retrouvé des perles de jais à une époque datable du Magdalénien : entre -17 000 et -10 000. Les gisements sont apparus bien avant l'homme, peut-être depuis 65 000 000 d'années.
En Espagne on trouve du jais surtout en Léon, en Aragon, un peu en Galice. La meilleure qualité provient des Asturies, de mines proches d’Oviedo. Un voyageur dit que la ville de Leon « tire grand argent d’une mine de gayet près de laquelle on fabrique les chapelets et les effigies de saint Jacques qui sont vendus à Compostelle ».
Paradoxalement, il brûle avec de l'eau et s'éteint avec de l'huile. En France au XIXe siècle, les bijoux de jais étaient les seuls que l’on pouvait porter lorsqu’on était en deuil d’un proche.
A Compostelle, les tailleurs de jais se sont différenciés peu à peu des autres fabricants de souvenirs que l’on trouve groupés dès la fin du XIIe siècle. En 1443, ils forment un groupement de métier totalement indépendant, avec des dynasties familiales très fermées. Ils ont alors le monopole de la fabrication et de la vente de leurs produits dont ils garantissent la grande qualité. Ateliers et magasins sont groupés aux alentours de la cathédrale mais ce n’est qu’au XVIIIe siècle qu’ils se cantonnent « place des azabacheria », devant l’ancienne porte du Paradis.
Aujourd’hui comme hier on fabrique en majorité des petites pièces qui sont moins coûteuses. Les formes restent traditionnelles : coquilles, statuettes de saint Jacques, pendentifs, bénitiers, rosaires et chapelets. Les prix sont fonction de la difficulté que présente la taille de ce matériau fragile et cassant. Les musées conservent des copies de coquilles que l'on fixait sur des vraies, des figurines de saint Jacques, des ampoules de pèlerinage, des cœurs, des mains ouvertes. Actuellement les boutiques offrent des modèles moins nombreux qui reprennent cependant les modèles anciens. Le jais reste un produit coûteux qui a gardé toute sa qualité et, qui sait, toutes ses propriétés magiques…
Elle est associée à l'élément Terre à cause de sa couleur noire, et à l'Akasha à cause de son origine organique. Tout comme l'Ambre, qui est aussi une matière organique fossilisée, le Jais a la propriété de s'électriser lorsqu'on le frotte. Sa nature mystérieuse et ses propriétés électriques ont valu au Jais d'être considéré depuis longtemps comme une pierre magique. Le Jais noir, à l'éclat cireux et velouté, possède les mêmes propriétés que l'onyx noir. Le jais contribue à soulager les douleurs dentaires, les migraines et l'acidité gastrique.

 Légendes : Lorsque le Jais est porté continuellement sur soi, on dit que le Jais a alors la propriété d'absorber une partie de l'âme de celui qui le porte. Le Jais est depuis longtemps considéré comme une pierre très puissante, et on la gardait précautionneusement, car si elle tombait entre de mauvaises mains elle pouvait servir à manipuler le propriétaire originel de la pierre.

Les adorateurs de Cybèle (déesse de la croissance et des plantes), dans la Grèce Antique, portaient du Jais pour obtenir ses faveurs. Les jardiniers modernes portent aussi du Jais pour rendre leurs plantations florissantes. Le Jais a été trouvé associé à l'Ambre dans les tombes préhistoriques, et on dit que ces deux pierres sont magiquement "mariées". Le Jais était probablement placé là pour assurer la protection des morts ou pour garder les os.

Les Sorcières des Mers et les femmes de pêcheurs dans l'ancienne Angleterre prisaient le Jais comme un protecteur magique. Elles le brûlaient dans le feu de cheminée comme de l'encens pour protéger leurs maris absents.

Durant le Moyen Age, le Jais était gravé avec des images de cafards et était porté comme amulette de protection.

Cette pierre est associée au deuil et elle contient certaines énergies négatives du passé, comme c'est le cas également pour le corail noir auquel on avait recours lors de cérémonies de magie noire. Les couteaux utilisés pour les sacrifices rituels de Stonehenge étaient taillés dans du jais noir.

Avant que les dentistes n'existent, la poudre de jais noir était appliquée autour d'une dent douloureuse pour soulager le patient. Elle servait aussi à calmer les maux d'estomac et les migraines.

Les Grandes Prêtresses Wiccanes actuelles portent souvent des colliers où alternent Ambre et Jais.

Une spécialité de Compostelle, le jais ( azabaches en Espagnol). Dès le XIIe siècle, Compostelle était réputée pour le travail de ses orfèvres qui offraient aux pèlerins des objets-souvenirs réalisés en différentes matières, en particulier en jais, pierre semi-précieuse réputée bénéfique. La production a culminé aux XVe et XVIe siècles. Malgré une prétention au monopole, il a existé d’autres ateliers en Angleterre et à Sainte-Colombe en France, mais ils n’ont pas concurrencé l’habileté des galiciens, ni eu des débouchés commerciaux de la même importance. La production fortement diminuée entre le XVIe et XVIIIe siècles, disparut ensuite (en 1955, un visiteur "cherche en vain les traces des fameux tailleurs de jais ... on ne taille plus la magnifique pierre brune à reflets d'or des Asturies à l'ombre de la cathédrale ... seuls quelques gens du peuple portent des fragments de jais brut qui a le pouvoir de chasser les maléfices"). Elle connaît actuellement un nouvel essor. Les boutiques de luxe présentent à profusion des bijoux sortis de la main d’habiles artisans qui ont retrouvé les savoir-faire séculaires.



 Utilisations magiques : Le Jais est réceptif, il absorbe en fait les énergies, et plus spécialement les énergies négatives. Cela en fait une pierre hautement protectrice, surtout contre les sortilèges et les entités mauvaises. Elle peut être portée en collier, ou placée entre deux chandelles blanches pendant un rituel de protection. C'est aussi une très bonne protectrice de la maison lorsqu'elle est placée à l'intérieur de celle-ci.

Un morceau de Jais peut être placé momentanément sur l'estomac d'un nouveau-né pour le protéger. C'est aussi une amulette spéciale des voyageurs, portée pour écarter les dangers sur les routes ou dans les pays étrangers.

Pour éviter les cauchemars et s'assurer une bonne nuit de repos, portez du jais au lit, placez le sous l'oreiller, ou suspendez-le à la tête du lit.

Le Jais renforce aussi la conscience psychique. Pour cela placez de petits copeaux de Jais dans une bouteille d'eau, laissez la reposer au Soleil pendant plusieurs heures jusqu'à ce que l'eau soit chaude. Filtrez et buvez ce liquide juste avant d'essayer d'entrer en contact avec votre esprit psychique. De petites quantités de Jais en poudre sont aussi ajoutées aux encens de type psychique, ou peuvent être utilisées directement comme encens sur un charbon ardent, la fumée servant alors de support pour la voyance.

Le Jais est aussi utilisé dans les charmes de santé et de guérison. Il est porté pour maintenir un flux d'énergie propre dans le corps pour éviter de tomber malade. Le Jais est aussi brûlé avec de la Lavande et de la Sauge pour promouvoir la santé.

Il accompagne en douceur le mourant dans son voyage. On peut se lier à lui dans cette phase pénible pour l'aider à trouver le chemin de la lumière (Chakra du Sommet) en association avec l'azurite, le lapis lazuli ou le saphir bleu intense. On veillera cependant à garder sur soi ou au niveau de la plante des pieds un grand cristal de tourmaline noire (schorl) ou à défaut une obsidienne pour revenir sans difficultés de ce voyage d'accompagnement.

Le jais permet aussi d'entrer en communication avec les disparus. On veillera à ne pas l'utiliser trop souvent ou trop longtemps (pas plus de quinze minutes) sous peine d'être atteint de pessimisme, de tristesse et de sensation de rejet. à terme, il pourrait amener le sujet à un amour trouble pour la mort et l'entraîner dans le morbide. La prudence s'impose.

Depuis l’Antiquité, on appelle aussi le jais «ambre noire», à cause de ses propriétés magiques analogues à celles de l’ambre : il protège les yeux, fait fuir les serpents, dénonce la présence des démons et permet de prouver la virginité des jouvencelles

Aides physiques : Aigreurs d'estomac. Arthrite. Bronchite. Inflammations. Jambes et pieds enflés. Maux de dents. Maux de tête. Rhumatismes.

Actions sur le mental : Chagrins. Deuil. Solitude et isolation.


 Purification et rechargement :[b]
Eau distillée, pas de sel, lumière lunaire maximale.Purification systématique à chaque phase de pleine lune.
Attention : le jais ne doit pas être programmé plus d'une fois entre deux phases de pleine lune car il ne serait pas possible de le purifier correctement.

 [b]Conseils :
Le Jais est une pierre merveilleuse, mais faites attention, ce que l'on vous vend souvent sous le nom de Jais, n'est en fait que du verre noir. Faites donc bien attention de l'acheter chez un vendeur de pierres en qui vous avez confiance.

Confusions : Les confusions les plus convaincantes sont les roches carbonées ; Les schistes bitumeux (+ dense que le jais) ; L'albertite, asphalte naturel à lustre noir peu dense (1,10) et tendre (2,5) ; Les lignites qui sont peu denses (1,2) et tendre également (2,5) ; Le charbon chandelle, plus dense, plus cassant, noir et mat ; L'anthracite de Pennsylvanie, très brillant, éclat résineux semi-métallique et assez dense (1,5 à 1,7) ; L'onyx.
Imitations : Verre noir (" Jais de Paris " appellation interdite) ; La corne teinte, la nacre teinte ; Le caoutchouc vulcanisé ; Les plastiques, le celluloïd, la bakélite, les polystyrènes (détection grâce au test à l'aiguille rouge).

Sources :
http://www.paganguild.org/aubeseptiemelune/
http://users.belgacom.net/horoscope/pierres/pierre.htm
http://perso.wanadoo.fr/lithotherapie/index2.htm
http://www.reynaldboschiero.com/lithotherapie/
http://www.saint-jacques.info/accueil.php
http://www.gemmology.org/indexfr.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Barbara de Toulouse - dans Objets magiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Barbara de Toulouse
  • Le blog de Barbara de Toulouse
  • : Réflexions sur le début du christianisme et du judaïsme rabbinique .Tout n'est pas fait de dogmes mais aussi de faits historiques et c'est cela qui m'intéresse. Le côté humain de la "chose". Les chrétiens ne connaissent rien sur l'histoire de leur religion et encore moins sur le berceau .Deux communautés issues d'une même "famille",qui se sont ignorées, voire combattue pendant des siècles, à coup de pogroms, de bûchers et d'anathèmes et pourtant elles sont "soeurs"......
  • Contact

Recherche

Liens